dé–couverte…

L’école Dé-couverte… pourquoi ce nom ?

Chaque découverte est source de plaisir et de fierté. La meilleure façon de mémoriser et de comprendre n’est-elle pas lorsque l’apprentissage est initié par l’apprenant ? Il nous paraît évident que oui. Il s’agit de contrer l’apprentissage par le manque qui consiste à apprendre des notions les unes après les autres pour apprendre au final qu’il manque toujours quelque chose. Tel manque qui conduit à la peur et au sentiment d’exister en tant qu’être incomplet. Alors stimulons les apprentissages par l’exploration, la recherche volontaire et désirée, la découverte… Celle-là même qui nous satisfait et que nous partageons aussitôt avec un enthousiasme à la hauteur du désir initiateur de découvrir.

Parce que découvrir signifie :

– retirer ce qui couvre et protège : un être autonome dans ses apprentissages gagne en confiance en soi. Faire confiance en la responsabilisation des apprenants est pilier dans l’évolution d’une personne. Retirons les doutes, les peurs, la compétition et la hiérarchie.

– laisser voir quelque chose, le montrer : laisser libre de penser, d’agir, d’interpréter c’est laisser libre d’exister. C’est révéler ce qui est profond et étouffé, c’est exprimer une identité, souvent méconnue, parfois inconnue.

– apprendre, généralement fortuitement, quelque chose qui était caché : Alexander Fleming a découvert la pénicilline par erreur. Cette sérendipité a permis bien d’autres découvertes par des curieux, des intuitifs doués d’une grande clairvoyance.

 apprendre à connaître quelqu’un, une œuvre, et à les apprécier : découvrir l’autre, n’est-ce pas peu à peu rencontrer l’autre dans ce qu’il a de plus intime, de plus profond ? Rencontrer un autre soi-même finalement, et  découvrir ce qui nous est commun, ce qui nous relie… c’est si passionnant et stimulant !  Au sein de l’école, chaque personnalité sera découverte, révélée à la communauté et appréciée. Peut-être de la même manière que votre perspicacité vous a conduit à découvrir l’école démocratique !

Alors levons le voile des programmes, des emplois du temps, découvrons ce qui est encore caché, laissons sortir la curiosité, la créativité et la joie de vivre qui caractérisent la jeunesse. Laissons-la explorer l’environnement pour découvrir un sens à chaque chose, et le sens de la vie, de sa propre existence. Créons une école sans programme, contrainte ni autorité mais avec des êtres bien vivants !

Osons la dé-couverte !