l’équipe

Alexandra Tamisier 

Directrice du secondaire 

J’ai compris l’importance de la confiance en grandissant aux côtés de mes enfants.

J’ai compris l’importance de l’Amour en inondant mes enfants de l’inconditionnel d’une mère.

Tout comme j’ai compris l’importance de l’alimentation en nourrissant mes enfants.

J’ai goûté au sacré de la Vie en la donnant. Il m’ a conduite alors à sortir de mon esclavage moderne et à quitter l’éducation nationale dans laquelle j’ai, pendant 10 ans, enseigné les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. J’ai suivi mon élan intérieur, l’élan de mon cœur pour lequel tout mon être résonnait et résonne encore, de plus en plus fort. J’ai choisi l’enfance libre, les apprentissages informels et la confiance non plus en un système mais en les êtres eux-mêmes : les enfants.

L’ouverture de l’Ecole Dé-couverte en septembre 2017 était pour moi une ouverture sur un univers de choix et donc de conscience pour chacun.

 

 

Ingrid Patris

Directrice du primaire 

Depuis déjà plusieurs années, le questionnement du « comment » et du « quoi » transmettre est présent dans mon cheminement. J’ai moi-même appris la danse sur le tard, de façon quasiment autodidacte, poussée par un indéfectible désir qui m’a conduit à devenir danseuse professionnelle en l’espace de 3 années de pratique seulement. L’enthousiasme peut beaucoup !

« Le danseur passe sa vie à apprendre parce qu’il sait que la danse comme la vie, est en perpétuel devenir. » Merce Cunningham

Cette citation fait le lien entre mon parcours de danseuse et l’acte d’apprendre, mouvement perpétuel inhérent à la vie, mouvement qui prend naissance à la conception de tout être vivant pour ne prendre fin qu’à sa mort. Alors pourquoi réduire la notion d’apprentissage au seul lieu de l’école et au tandem enseignant/enseigné ?

La rencontre avec le modèle des écoles démocratiques est venue prendre sa place dans mon histoire suite à un désœuvrement puis une recherche active pour aider ma fille en souffrance dans le système éducatif traditionnel. La rencontre avec cette approche si révolutionnnaire de l’éducation est directement entrée en résonnance avec mon propre questionnement et cheminement vis-à-vis des apprentissages et de la vie.

« L’apprentissage est l’essence de la vie » Jiddu  Krishnamurti

Si tel est le cas, ce dont je suis intimement persuadée, « Une école devrait être un lieu où l’on apprend la vie dans son entier, dans sa totalité. » (toujours K.) parce qu’à mon sens, la vie et l’apprentissage sont un canevas indissociable.

Malheureusement, au nom d’une plus grande performance et soit disant sécurité, notre société s’évertue à toujours plus séparer, segmenter, spécialiser, professionnaliser… et ceci  au détriment de notre capacité à être vivant, créatif, disponible, ouvert…

 Cette création d’école, trouve son élan dans l’urgence d’offrir des espaces de vie et d’apprentissage qui permettent aux enfants :
– de trouver l’espace nécessaire à l’expression de leur joie de vivre et au déploiement harmonieux de leur personnalité, bien ancrée et prête pour interagir avec le monde,
– de développer des savoir-faire et des compétences singulières tout en restant sensibles et connectés à la profondeur et à la beauté de la vie.

 

 

Alexandra Aïbar

Volontaire du Service Civique 

L’école est pour moi le lieu privilégié où créer une société respectueuse de l’autre, de son environnement et de soi-même.

Après avoir découvert les systèmes massifs que proposent l’éducation nationale Française et Argentine, je me suis réellement concentrée sur l’éducation. L’aspect autoritaire de la relation enfant-professeur, l’apprentissage uniforme et conforme, le peu de liberté et de temps de parole. Tous cela me pousse vers une nouvelle forme de pédagogie où l’humain est réellement pris en compte.

Pour moi  l’éducation doit être accessible à tous, dans le respect de la singularité de chacun, et où le savoir est partagé. L’école doit être à l’image de l’Homme, de son environnement et de ses capacités.

Titulaire d’une licence en Psychologie et de plusieurs diplômes dans l’animation et le sport, j’aime découvrir, apprendre et transmettre.

Je suis sensible à l’autre, aux valeurs de respect et de partage.

Une citation de Antonio Machado qui me tient à cœur et résonne avec ma pensée dit : « Caminante no hay camino, se hace el camino al andar » (« Toi qui chemine, il n’y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant »). J’entends par là un chemin vers le futur, libre et guidé par la joie du voyage.

Avec l’école Dé-couverte, j’aimerais offrir un cadre d’apprentissage et une pédagogie ouverte, ludique et pédagogique aux enfants comme aux adultes. Qui permettra un développement affectif, psychologique et cognitif adapté à chacun.